jeudi 4 décembre 2014

Risotto au lait de coco et aux fruits secs

Notre benjamine adoooore le risotto, elle en mangerait tous les jours. Quand j'ai proposé cette variante de Cyril Lignac, j'ai essuyé un refus tout net : je aime tellement le risotto classique qu'on ne va quand même pas  le gâcher avec des abricots !
Et bien si ! J'ai tenté et j'ai eu raison : l'abricot et le lait de coco apportent une touche très discrète, et j'ai reçu le très rare 5 étoiles de la petite famille.

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 25 min


Pour 5 personnes
  • 350 g de riz rond arborio
  • 1 oignon
  • 10 cl de vin blanc
  • 1.5 litre de bouillon de volaille (maison bien sûr) très chaud
  • 1 cuillère à soupe d'amandes en poudre
  • 1 cuillère à soupe de noisettes en poudre ou hachées
  • 1 cuillère à soupe d'abricots sec finement coupés
  • 1 cuillère à soupe de pignons de pin
  • 10 cl de lait de coco
  • 60 g de parmesan râpé
  • 1 bonne cuillère à soupe de mascarpone
  • poivre du moulin


Préparer tous les ingrédients avant de commencer la cuisson, car une fois commencée, plus question de quitter la casserole !

Ciseler finement l'oignon et le faire revenir dans un peu d'huile d'olive dans une grande poêle jusqu'à ce qu'il devienne translucide.
Ajouter le riz, mélanger bien pendant 3 minutes puis ajouter le vin blanc.

Quand celui-ci est absorbé, commencer par ajouter une louche de bouillon.
Ajouter d'autres louches au fur et à mesure de l’absorption du bouillon, et mélanger sans cesse !

Lorsque le riz n'est presque plus croquant, ajouter les fruits secs, les abricots et le lait de coco.
Mélanger puis ajouter le parmesan et le mascarpone, sans cesser de mélanger.

Servir dans des assiettes creuses, avec un tour de moulin à poivre.
Régal garanti !














1 commentaire:

  1. Testé un soir pour recevoir un chef et sa femme intolérante au gluten. Le chef a d'ailleurs fini la préparation lui-même... C’était délicieux même avec un bouillon de volaille du commerce... servi avec des aiguillettes de poulet, on s’est régalé ! Merci une table pour cinq !

    RépondreSupprimer